Voyages

Traversée du Canada vers l’Ouest: Jour 5 à Lac Louise et les environs

Lorsque j’ai vu le message d’une collègue qui se cherchait une partenaire de roadtrip pour partir dans l’Ouest canadien, je n’ai pas hésité une seconde à lui témoigner mon intérêt. Comme vous le savez, ou vous le découvrirez, je suis toujours partante pour une nouvelle aventure! Je dois tout de même avouer que j’appréhendais la longue traversée vers l’autre côté du Canada, mais, dans la vie, il faut savoir affronter ses peurs. Depuis ma première visite en Alberta en 2018, je suis tombée amoureuse des Rocheuses canadiennes. Elles ont un effet apaisant sur moi, me font sentir toute petite et remettre les choses en perspective. À moins d’un mois du départ, nous avons préparé notre itinéraire pour aller prendre une bouffée de nature et de grandeur, en Alberta et en Colombie-Britannique. Voici donc une série d’articles faisant le récit de nos aventures à travers notre beau pays.

Après une nuit reposante, bercées par le bruissement de la rivière Bow qui coule non loin du camping pour tentes du Lac Louise, nous voilà prêtes à nous en mettre plein les yeux en visitant les plus beaux lacs du secteur. Le parc national de Banff est réputé pour la présence de plusieurs points d’eau aux couleurs irréelles, tellement elles sont belles. Lors de cette journée, nous avons eu l’occasion d’en observer toute une palette, allant du bleu au turquoise, et présentant des opacités différentes. Vous remarquerez d’ailleurs que plusieurs facteurs semblent influencer la couleur de l’eau, qui n’est pas la même selon le moment de la journée et l’ensoleillement.

  • Lever du soleil sur le Lac Moraine, Lac Louise, Alberta

Il y a deux ans, lors de ma première visite en Alberta, j’avais ajouté sur ma liste de choses à voir le lever du soleil sur le Lac Moraine. Faute de motivation, nous n’y étions pas allés, alors cette année m’est apparue comme une occasion rêvée pour le faire, comme une seconde chance de vivre cette expérience singulière. Les photos que nous avons regardées ont suffi à nous motiver à mettre notre réveil à 4h30, pour une arrivée sur les lieux vers 5h, afin d’avoir une place de stationnement et la meilleure vue possible. Enveloppées du noir le plus total, les yeux encore ensommeillés, nous avons conduit jusqu’au Lac Moraine, suivies de quelques autres courageux. Pour voir le lac à son meilleur, une toute petite boucle d’environ 800 m (à partir du stationnement), la « Rock pile », permet d’avoir une vue qui surplombe le lac et les montagnes qui l’entourent. À une heure aussi hâtive, la lampe frontale est de mise, pour éviter les incidents sur ce sentier cahoteux. Aussi, en raison de l’altitude, un petit duvet ou une couverture sont chaudement recommandés. Avec excitation, nous avons attendu avec impatience le lever du soleil, qui devait faire son apparition à 6h04 cette journée-là. Lorsque les rayons ont commencé à réchauffer les montagnes et à les parer de chaudes couleurs, nous avons oublié instantanément le réveil aux petites heures…

  • Petit déjeuner au Bill Peyto’s Cafe, Lac Louise, Alberta

Étant donné l’heure assez hâtive à laquelle nous avons ouvert les yeux cette journée-là, notre estomac était toujours vide à l’issue de cette première activité. Avant de nous rendre au Lac Louise pour une autre séance de contemplation, nous sommes donc descendues au village pour y déguster un bon petit déjeuner. Pendant la descente, nous avons fait la rencontre d’un petit Bambi, debout de bon matin lui aussi. Si vous êtes de passage à Lac Louise, le Bill Peyto’s Cafe, situé dans le HI Lake Louise Alpine Centre, est un incontournable pour venir manger une bouchée à peu de frais. Nous y avions dîné lors de ma dernière visite et j’ai voulu revivre l’expérience. L’ambiance est décontractée, à l’image des auberges de jeunesse, la nourriture qu’on y sert est très bonne et les prix sont parfaits pour les voyageurs « sur un budget ». En temps normal, il est également possible de venir y prendre une douche, pour les gens qui voyagent en mode camping sauvage.

  • Relaxation et paddleboard sur le Lac Louise, Lac Louise, Alberta

Après nous être bien régalées, nous avons posé notre couverture sur le quai bordant le Lac Louise pour se remplir les yeux de ce splendide paysage. Ce moment de détente nous a permis d’observer une multitude de couleurs différentes que peut prendre le lac, selon le moment de la journée et l’ensoleillement. Nous l’avons vu se peupler de petits canots rouges, au rythme de l’arrivée des visiteurs venus explorer le lac « de l’intérieur ». Sur les photos, il est possible d’admirer le Lac Louise à différents moments : à 7h (photo de gauche), à 10h, sans soleil (photo du milieu), et à 10h, sous le grand soleil (photo de droite).

En fin de journée, après nos quelques aventures et péripéties, nous voilà de retour au Lac Louise pour y faire du paddleboard. L’impression est vraiment différente lorsque nous sommes sur le lac, et non en bordure. Malgré le prix assez élevé, je vous recommande fortement de louer une embarcation et d’aller y naviguer, car c’est une expérience singulière à vivre. Honnêtement, c’est l’un des plus beaux moments que nous avons eu la chance de vivre jusqu’à maintenant! La couleur de l’eau est tellement belle qu’elle semble irréelle. Les gens dans les embarcations sont heureux, et nous avons même vu un couple « popper » le champagne sur le lac!

  • Balade infernale au Lac Hector, Lac Louise, Alberta

Le Lac Hector figurait lui aussi sur ma liste de choses à voir à Lac Louise et les environs. Arrivées à l’endroit indiqué par le GPS : rien du tout, outre un petit sentier qui semblait à peine praticable. Devant notre air désemparé, des gens nous indiquent que le début de la randonnée se trouve à la halte suivante, quelques centaines de mètres plus loin. Sur place, devant notre air de voyageuses perdues (encore), des pêcheurs nous montrent le début du sentier. Sur l’affiche, un peu érodée par le temps, nous pouvons lire que le lac se trouve à 150 m de là. Nous entamons donc cette « petite » promenade, chaussées de nos babouches et pensant qu’une dizaine de minutes de marche nous attendent. Après une succession de chemins boueux, de flaques d’eau, de petits ruisseaux et de pertes de sandales dans la vase, ma partenaire aperçoit une espèce de boule noire dans un arbre… Laissez-moi vous dire que nous avons rebroussé chemin, illico presto! Sur le retour, nous croisons à nouveau les pêcheurs, qui nous disent finalement que nous n’étions pas au bout de nos peines pour atteindre le lac… Nous comprenons donc que l’affiche à l’entrée du sentier devait probablement afficher « 1 500 m » initialement. La morale de l’histoire : si vous souhaitez voir le fameux Lac Hector, ne vous y aventurez pas sans « bear spray » et sans bottes à tuyau, et armez-vous d’une bonne dose de courage!

  • Baignade et pique-nique au Lac Bow, Lac Louise, Alberta

Pour l’avant-dernier arrêt de notre tournée des plus beaux lacs du secteur du Lac Louise, nous nous sommes dirigées vers le Lac Bow, situé tout près du Lac Hector. D’un commun accord, nous avons décrété qu’il était le plus beau de tous les lacs que nous avions vu jusqu’à maintenant. Sa couleur turquoise est profonde, éclatante et invite à la baignade. Nous pouvons désormais dire que nous nous sommes baignées dans des eaux glaciaires… et glaciales! Sur la Promenade des Glaciers (« Icefields Parkway » ou autoroute 93), la sortie suivante mène à un autre point d’observation du Lac Bow et à un endroit sur la rive pour s’y poser. C’est à cet endroit que nous avons fait un pique-nique, avec une vue spectaculaire sur le lac et sur les montagnes qui l’entourent. En temps normal, il y a également un endroit pour manger un morceau et boire un verre, dans une charmante auberge au toit rouge (visible à partir de la route).

  • Sieste et baignade dans la Rivière Bow, Lac Louise, Alberta

Après tant d’émotions et avant notre séance de paddleboard sur le Lac Louise, nous étions à la recherche d’un endroit pour nous poser et y faire une sieste. La Rivière Bow présente aussi une couleur magnifique et surprenante, d’un turquoise assez pâle, et présentant une opacité particulière. Au bout de la Sentinel Road, en suivant la route pour se rendre à la Gare de Lac Louise, il y a un endroit pour se garer et avoir accès aux deux rives. Une petite baignade improvisée dans cette eau singulière était de mise, avec son fond à moitié rocheux et à moitié « sable blanc des Caraïbes ».

Pour conclure cette magnifique journée et nous réhydrater après le paddleboard, nous nous sommes arrêtées au Deer Lodge pour y boire un verre, avec une vue imprenable sur les montagnes. Une fois remises de nos émotions du jour, nous avons passé la nuit au camping pour tentes du Lac Louise pour une deuxième et dernière nuit, avant de prendre la route vers Jasper le lendemain matin.

Retrouvez-moi la semaine prochaine pour la suite de nos aventures, dans le magnifique secteur de Jasper!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *