Je vous ai parlé dans cet article du fait que je caressais depuis bien longtemps le rêve de vivre la vanlife. En 2021, la restriction à partir en voyage par la voie des airs aura accéléré l’aboutissement de ce projet, mue par un désir de partir à la découverte de notre beau Québec. Simultanément, je me retrouvais à occuper un emploi situé à une vingtaine de kilomètres de mon domicile et difficilement accessible en transports en commun. L’occasion de joindre l’utile à l’agréable était donc parfaite! Une conversion semi-permanente et à peu de frais me permettrait de mettre un pied dans ce mode de vie avant d’entreprendre un projet de plus grande envergure. L’aventure a donc débuté par l’achat de ma caravane, une Toyota Sienna, l’aménagement de la plateforme qui me permettrait d’y dormir ainsi que l’acquisition de quelques articles essentiels. Cet article ainsi que le prochain vous permettront d’en savoir plus.

La vanlife, à mes yeux, qu’est-ce que c’est?

Pour moi, la vanlife est synonyme de liberté. La liberté de dormir où je veux et quand je veux (ou presque on s’entend!). Celle-ci répond à un besoin de spontanéité lorsque l’envie de partir sans plan précis me prend, lorsque le besoin de lâcher prise se fait sentir. Sans avoir tout planifié, me voilà sur la route à me laisser porter par les kilomètres qui défilent. En ayant tout ce qu’il faut pour survivre dans mon véhicule, le sentiment de sécurité est omniprésent. Cette autonomie complète, moyennant un minimum de préparation, permet de laisser la route agir comme seul guide. Cette manière de voyager permet d’aller au-devant des gens et de se sentir partout comme à la maison. C’est un sentiment incroyable de n’avoir de comptes à rendre à personne, sauf à notre véhicule qui nécessite un minimum de carburant afin de nous guider dans nos folles aventures. Plus qu’un moyen de dormir partout, c’est une façon d’aller à la rencontre du monde et de voir tout ce qu’il a de beau à nous offrir.

L’émergence du projet Ginette

Tel que mentionné précédemment, le véhicule qui me permettrait de vivre la vanlife est également celui qui m’accompagnerait au travail ainsi que dans tous mes déplacements. J’ai donc choisi de ne pas lui donner un look trop éclaté, afin de ne pas attirer les regards, bien que j’aurais aimé pouvoir l’orner d’autocollants aux motifs de voyages et de plein air. Dans certaines villes où la prudence est de mise, cela permet également de ne pas attirer l’attention sur mon véhicule et l’utilisation que j’en fais. C’est pour toutes ces raisons que j’ai choisi de faire teinter les vitres et d’adapter mon système afin que le tout soit amovible et donc discret. C’est ainsi qu’est né le projet Ginette, le surnom que j’ai donné à ma nouvelle partenaire d’aventure.

Les requis de la plateforme

Pour toutes les raisons énoncées précédemment, l’utilisation quotidienne de mon véhicule ne devait pas être entravée par la présence de la plateforme. J’ai donc réfléchi à une façon de la rendre rabattable afin de pouvoir accéder en tout temps à au moins une série de bancs. Pour se faire, le système devait donc être en deux parties empilables lorsque l’utilisation des bancs est requise. Ceux de la rangée du milieu sont entièrement amovibles et généralement entreposés pendant la saison estivale. Les bancs arrières sont «Stow & Go» et donc rabattus dans le plancher lorsque la structure est montée. Pour de l’espace de rangement supplémentaire, ceux-ci peuvent aussi être retirés complètement. Afin de ne pas me sentir à l’étroit lorsque les portières sont fermées, je tenais à pouvoir être assise en tailleur sur le lit, sans toucher au plafond. Celui-ci devait également être surélevé dans le but d’y ranger du matériel en dessous. Dans la finalité, je voulais que le tout soit amovible afin de pouvoir utiliser Ginette à sa pleine capacité en tout temps.

Les étapes à accomplir pour la conversion

Pour concrétiser le projet Ginette, voici les étapes qui ont été réalisées:

Coût du projet: 300$ + taxes

Coût du projet: 101,56$ + taxes  

Coût du projet: 16,48$ + taxes

Coût du projet: 92,99$ + taxes

Coût du projet: moins de 10$ (7-8$ pour le drap et 1,25$ pour la corde)

Ginette: évolutions futures à prévoir

Pour le futur, j’ai plusieurs ambitions afin d’amener mon setup de vanlife à un autre niveau. J’aimerais beaucoup me procurer un système d’auvent pour coffre, afin de pouvoir cuisiner lorsque la météo n’est pas clémente. Un système de panneau solaire et de batteries me permettrait d’augmenter mon autonomie et mon autosuffisance énergétique, dépendant actuellement de prises 12V alimentées par l’utilisation du véhicule. Peut-être qu’un jour je me procurerai un système prêt à l’utilisation et optimisé pour cette façon de voyager, comme ceux vendus par Le Baroudeur.

J’espère que vous avez aimé découvrir le cheminement m’ayant permis de mettre un pied dans la vanlife. Peut-être même que cet article vous aura donné envie de réaliser votre propre installation afin de partir en toute liberté à la conquête des plus belles routes du pays.

FR EN