Voyages

Traversée du Canada vers l’Ouest: Jours 7 et 8 à Whistler

Lorsque j’ai vu le message d’une collègue qui se cherchait une partenaire de roadtrip pour partir dans l’Ouest canadien, je n’ai pas hésité une seconde à lui témoigner mon intérêt. Comme vous le savez, ou vous le découvrirez, je suis toujours partante pour une nouvelle aventure! Je dois tout de même avouer que j’appréhendais la longue traversée vers l’autre côté du Canada, mais, dans la vie, il faut savoir affronter ses peurs. Depuis ma première visite en Alberta en 2018, je suis tombée amoureuse des Rocheuses canadiennes. Elles ont un effet apaisant sur moi, me font sentir toute petite et remettre les choses en perspective. À moins d’un mois du départ, nous avons préparé notre itinéraire pour aller prendre une bouffée de nature et de grandeur, en Alberta et en Colombie-Britannique. Voici donc une série d’articles faisant le récit de nos aventures à travers notre beau pays.

Après quelques jours passés en Alberta, c’est maintenant l’heure de se rendre en Colombie-Britannique. Après seulement une vingtaine de minutes de route au départ de Jasper, nous voilà déjà de l’autre côté. Le paysage qui nous accompagne a des petits airs du Québec, avec son amalgame de montagnes, de lacs au bleu profond et de denses forêts. Quelques heures plus tard, il est désormais temps de traverser l’impressionnante chaîne de montagnes. Routes sinueuses et virages en épingle rendent la route assez périlleuse. Bordée d’un côté par les montagnes et de l’autre par un précipice à donner des sueurs froides, la vigilance est de mise. Pour ajouter un peu de piquant à l’aventure, un petit cerf est même passé devant la voiture. Heureusement, nous ne roulions pas trop vite! Les quelques heures passées sur cette route, l’autoroute 99 ou Sea to Sky Highway, nous ont paru une éternité. Nous sommes arrivées épuisées à Whistler, où le Hostelling International (HI) Whistler nous attendait pour les deux prochaines nuits. Ni ma partenaire de voyage ni moi n’avions déjà expérimenté l’hébergement en dortoirs dans une auberge de jeunesse. C’est une ambiance qui nous a charmées dès notre arrivée : les gens sont sympathiques, décontractés et ouverts à rencontrer de nouvelles personnes et les services offerts sont vraiment géniaux. Un scénario idéal pour les gens qui voyagent avec un budget plus limité!

  • Randonnée de la Train Wreck, Whistler, Colombie-Britannique
  • Après un bon petit déjeuner à l’auberge, notre programme de la journée débute par une petite randonnée : la Train Wreck, ou « accident ferroviaire ». La promenade se déroule dans une forêt peu dense, sur un sol de terre battue légèrement rocheux, et est qualifiée de facile. Un léger dénivelé est observé. Pour se rendre sur les lieux du déraillement, environ vingt minutes sont nécessaires. Le défi? Réussir à localiser les sept wagons qui ont été abandonnés sur les lieux après l’incident, ayant eu lieu en 1956. En effet, certains wagons étaient trop abimés pour être récupérés et ont donc été laissés directement sur place. Avec les années, ils sont devenus un magnifique canevas pour les « graffiti-artists » et un terrain de jeu pour les amateurs de vélo de montagne. L’activité en entier prend environ une heure et est assez facile pour être accessible à tous.

  • Promenade dans le village et dîner au El Furniture Warehouse, Whistler, Colombie-Britannique
  • Une visite à Whistler ne serait pas complète sans une promenade au cœur de son charmant village alpin. Les bâtiments sont conçus dans un style « station de ski » et les petites boutiques sont attrayantes. Les rues pavées ajoutent assurément un charme supplémentaire à l’endroit. Dans une ambiance de vacances, les gens qui s’y promènent sont décontractés et l’atmosphère est agréable. Directement dans le village, il est aussi possible d’observer les célèbres anneaux olympiques, qui se trouvent à côté d’un joli petit parc et d’un plan d’eau. Les autres anneaux mythiques sont situés au pied d’un centre de ski.

    Étant une grande amatrice du Bureau de poste à Québec et du Warehouse à Montréal, j’ai littéralement sauté de joie lorsque j’ai aperçu le El Furniture Warehouse à Whistler. Manger de la bonne nourriture pour la modique somme de 5,95 $, n’est-ce pas le rêve de tout voyageur soucieux de ses finances? Je me suis régalée de leur fameux Mac n’cheese qui, à ce jour, reste mon favori à l’échelle du Canada… Rien de moins! Avec les Tacos de poisson de Baja, ce plat est l’un de mes favoris sur le menu.

  • Détente et paddleboard au bord du Lac Vert, Whistler, Colombie-Britannique
  • Après un bon repas, nous décidons de nous rendre au Lac vert, ou Green Lake, pour s’y détendre et faire du paddleboard. La plus grande difficulté associée à cette activité est de trouver un stationnement « légal », étant donné qu’il n’y a aucun espace dédié. Pour y accéder, il suffit de suivre la route menant au Green Lake Park. À cet endroit, il n’y a pas beaucoup d’espaces de stationnement, mais il est possible de se garer en bordure de la route sans trop de difficulté. Sur place, on y retrouve une petite plage peuplée d’habitants de Whistler et de visiteurs en quête de rafraîchissement et de beaux paysages. La couleur de l’eau est tout simplement magnifique! Pour ajouter à la beauté de l’endroit, le point d’eau est bordé par les montagnes et quelques collines recouvertes de verdure. On ne se lasse pas de cette vue… En quittant les lieux, nous avons aperçu un ours qui se promenait entre les maisons. J’étais tellement surprise de l’apercevoir ici que j’en suis restée bouche bée!

  • Souper au Ohyama Ramen et verre au Tapley’s Neighbourhood Pub, Whistler, Colombie-Britannique
  • Lorsque ma partenaire de voyage est venue à Whistler en février, on lui avait suggéré un très bon restaurant de nouilles ramen : le Ohyama Ramen. Elle n’avait toutefois pas eu la chance de l’essayer. Celui-ci est situé dans le village, à proximité de tous les bars et restaurants et de l’ambiance nocturne de Whistler. Nous avons toutes les deux choisi le Creamy vegan, qui était vraiment excellent. Les portions sont toutefois très copieuses, mais j’ai l’impression que c’est « typique » des restaurants de nouilles ramen… Avant de retourner à l’auberge, nous avons pris un dernier verre au Whistler“>Tapley’s Neighbourhood Pub, un pub sportif à l’ambiance vraiment géniale. L’atmosphère qui règne à Whistler une fois le soir venu est très festive. Malgré le contexte de la pandémie, il y avait beaucoup de gens dans les rues et les différents bars et restaurants du village. Je n’ose même pas imaginer pendant la saison de ski, lorsque les rues sont prises d’assaut par les passionnés de sports de glisse…

    Retrouvez-moi la semaine prochaine pour un article un peu plus court, mais je ne pouvais faire abstraction de la charmante petite ville de Squamish, dans laquelle nous avons fait un arrêt sur la route vers Vancouver.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *