Voyages

Traversée du Canada vers l’Ouest: Jour 4 à Banff

Lorsque j’ai vu le message d’une collègue qui se cherchait une partenaire de roadtrip pour partir dans l’Ouest canadien, je n’ai pas hésité une seconde à lui témoigner mon intérêt. Comme vous le savez, ou vous le découvrirez, je suis toujours partante pour une nouvelle aventure! Je dois tout de même avouer que j’appréhendais la longue traversée vers l’autre côté du Canada, mais, dans la vie, il faut savoir affronter ses peurs. Depuis ma première visite en Alberta en 2018, je suis tombée amoureuse des Rocheuses canadiennes. Elles ont un effet apaisant sur moi, me font sentir toute petite et remettre les choses en perspective. À moins d’un mois du départ, nous avons préparé notre itinéraire pour aller prendre une bouffée de nature et de grandeur, en Alberta et en Colombie-Britannique. Voici donc une série d’articles faisant le récit de nos aventures à travers notre beau pays.

Après une bonne nuit de sommeil bien au chaud, dans un vrai lit, nous voilà fin prêtes à prendre la route direction les Rocheuses canadiennes. Après seulement quelques minutes de route au départ de Calgary, les majestueuses font leur apparition à l’horizon. Elles se profilent au loin pendant l’heure et quart nous séparant de Banff, avant que nous finissions par nous y engouffrer. Rien de plus impressionnant… Une fois les frontières du parc national de Banff franchies, voici les activités que nous avons faites pour cette première journée de voyage, soleil en prime.

  • Randonnée du Sommet-du-Mont-Tunnel, Banff, Alberta

Dans un groupe Facebook réunissant plusieurs voyageurs du Québec, nous avions lu que la route pour se rendre au point de départ du sentier du Canyon-Johnston était fermée. C’est une petite randonnée bien sympathique permettant de se rendre à deux chutes, et qui figurait initialement à notre programme. Nous avons donc feuilleté le guide touristique, remis à l’entrée du parc national de Banff, pour y trouver une autre activité à faire. La randonnée pour se rendre au Sommet-du-Mont-Tunnel, l’un des sommets les plus fréquentés du parc, pourrait être qualifiée de modérée. Elle présente un gain en altitude de 260 m, majoritairement sous forme de sentiers en lacets, et est d’une longueur de 2,4 km, aller (donc 4,8 km aller-retour). Au sommet, à 1692 m d’altitude, une vue imprenable sur les deux versants du Mont-Tunnel. D’un côté, la magnifique vallée de la rivière Bow, avec sa couleur bleu-turquoise presque irréelle, et de l’autre, une vue stupéfiante sur la ville de Banff et les montagnes qui l’entourent. Pour accéder au sentier, il est possible de se rendre en voiture au point de départ (en se stationnant près du Music and Sound Building) ou à pied en marchant environ 35 minutes à partir du centre-ville. Anecdote de voyage : Lors de notre passage, nous étions un peu craintives à la vue de plusieurs affiches mentionnant la présence d’un coyote agressif dans les environs… Heureusement, pas de rencontre fortuite!

  • Aardvark pizza et balade dans le centre-ville, Banff, Alberta

Lors de ma première visite en Alberta il y a deux ans, mon petit frère (qui a habité à Banff pendant plusieurs mois) nous a conseillé ce petit restaurant pour y manger une bouchée. Après l’ascension du Mont-Tunnel en plein soleil, alors que la faim commençait à se faire sentir, il apparaissait évident que ce petit comptoir à l’allure sympathique et ludique serait notre prochain arrêt. Aardvark pizza offre une variété de pizzas « à la pointe » et désormais plusieurs options végétariennes et même végans (une nouveauté depuis ma première visite). Une fois l’estomac bien rempli, nous avons arpenté le centre-ville et ses petites rues charmantes, écumant les boutiques tout en nous imprégnant de l’ambiance décontractée et légère qui y règne. Un endroit où je me rends de façon quasi systématique lorsque j’en ai l’occasion (il y a une succursale à Whistler et une à Banff) : la boutique de pierres semi-précieuses Rocks and Gems Canada. Mon frère a travaillé chez cette dernière et j’y fais toujours de belles trouvailles, me laissant guider par l’énergie des pierres.

  • Sommet du Mont-Sulphur via la Gondola, Banff, Alberta

Pour vous rendre au sommet du Mont-Sulphur et avoir un point de vue à 360º sur la ville de Banff et sur les montagnes qui l’entourent, deux méthodes s’offrent à vous. Peu importe celle choisie, il est important que la météo soit au rendez-vous et que le ciel soit dégagé, pour avoir le meilleur panorama possible. La première option, moins « budget friendly », est la gondola. Il s’agit d’une ascension en téléphérique jusqu’au sommet de la montagne et je vous avoue que la montée vertigineuse dans cette petite bulle vitrée est impressionnante en elle-même. C’est l’option que nous avons choisie, les jambes encore endolories de la randonnée du matin. En arrivant au niveau 4, soit la terrasse au sommet, nous avons littéralement eu le souffle coupé devant la vue qui s’offrait à nous. Le panorama est tellement impressionnant que nous avions le sentiment d’avoir des étourdissements. Si vous avez du temps devant vous et l’énergie pour le faire, il est également possible de se rendre au sommet en suivant le sentier, qui mène au même endroit que l’arrivée de la gondola. C’est une randonnée qui se décrit comme modérée et dont la montée prend environ deux heures (donc 4h aller-retour). Le sentier serpente en lacets afin de gravir en douceur les 655 m de gain en altitude. Lors de notre dernière visite, il y a deux ans, on nous avait déconseillé d’y aller lorsqu’il pleuvait ou après un épisode de pluie, car le sentier devient boueux et donc plus difficile à pratiquer.

  • Navigation sur le Lac Minnewanka, Banff, Alberta

Comme si cette première journée officielle de voyage n’avait pas été assez remplie, nous l’avons terminée par une visite à l’aire de fréquentation diurne du Lac Minnewanka. Armée de notre paddleboard gonflable, acheté au Décathlon par les bons soins de ma partenaire de voyage, nous avons eu la chance de naviguer au milieu de cette magnifique eau turquoise foncé. Lorsque le soleil brille de plein feu, le lac également se met à rayonner, comme s’il était paré de milliers de paillettes. L’eau est assez fraîche, seuls les plus courageux s’y tremperont plus que le gros orteil. Il est également possible de louer des embarcations pour naviguer sur le lac (kayak, canot, chaloupe à moteur, etc.) ou de prendre part à une croisière. Une aire de pique-nique permet de prolonger le plaisir et de reprendre des forces, ou de s’abriter en cas de mauvais temps. Cette activité est venue clore en beauté notre première journée de découverte.

Pour cette première nuit, nous avons dormi au camping pour tentes du Lake Louise, à environ 60 km de la ville de Banff. Armé de sa clôture électrifiée, nous avons pu dormir sur nos deux oreilles, gagnant le pays des rêves au son de la rivière Bow qui coule tout près…

Retrouvez-moi la semaine prochaine pour la suite de nos aventures, dans le magnifique secteur du Lake Louise!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *